samedi 12 novembre 2011

Expériences de mort clinique par le Dr Jean-Jacques Charbonier

En plus de vingt cinq ans d'exercice, j'ai effectué plusieurs dizaines de milliers d'anesthésies générales, plusieurs milliers de réanimations et j'ai pu recueillir des centaines de témoignages de personnes qui ont vécu des expériences de mort clinique. Mes recherches sur ce sujet me poussent à penser que la conscience n'est pas "fabriquée" par le cerveau et que cet organe fonctionne en fait comme un émetteur récepteur d'informations.

À la manière d'un poste de radio ou de TV, ce n'est pas parce que l'appareil de réception est éteint ou détruit que le programme s'arrête ; il continue bel et bien ! Cette théorie que je propose permet d'expliquer non seulement les phénomènes dits "NDE" mais aussi d'autres phénomènes connexes encore plus contestés par les matérialistes comme l'intuition, la prémonition, la médiumnité, l'inspiration artistique (cerveau récepteur d'informations émergeant d'une supra-conscience) ou la télépathie ( cerveau émetteur d'informations vers un autre cerveau récepteur ).

Voilà en gros et très rapidement mes conclusions sur cette recherche qui me passionne. La grande question n'est pas de savoir si une survivance est possible, puisque n'en déplaise à beaucoup les preuves scientifiques sont déjà là. Simplement elles sont trop " révolutionnaires" pour pouvoir être acceptées. (voir mon livre: les preuves scientifiques d'une vie après la vie et la médecine face à l'Au-delà éd. Guy Trédaniel).

L'énigme numéro 1 est maintenant de savoir d'où viennent toutes ces informations captées par nos émetteurs cérébraux ? D'une supra-conscience sorte de matrice universelle ou d'une source qui correspondrait à ce que les habitants de cette planète appellent Dieu ? Il faut bien reconnaître avec humilité l'ignorance colossale de la science dans tous ces domaines.

Nous sommes tellement ignorants que nous ne savons même pas comment notre propre cerveau fonctionne !!!! Pas de quoi pavoiser ! Et pourtant certains de mes confrères pensent néanmoins pouvoir tout expliquer en rangeant tous ces témoignages dans le grand sac de la thèse hallucinatoire ; cette démarche revient à botter en touche pour évacuer le problème.

Ce n'est pas une démarche scientifique. La véritable démarche scientifique consiste à intégrer une phénomènologie nouvelle en proposant une modèlisation jusqu'à ce qu'un autre phénomène vienne la contredire; c'est ce que je fais en proposant cette hypothèse de travail de "cerveau émetteur-récepteur de champs de consciences délocalisées".


Je remercie le Docteur Jean-jacques Charbonier d'avoir consacré un peu de son temps pour m'écrire cet article pendant son temps de garde... Ptitfred Site du Dr Jean-Jacques Charbonier

0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles populaires

Cartes des visiteurs